Retour aux articles

Bigger is Better ? Comment choisir la grosseur de vos implants lors d’une augmentation mammaire ?

1 octobre 2013
Augmentation mammaire - Isomed Clinique chirurgie esthétique et médecine privée - Rive-Sud

« On ma conseillé de prendre des seins un peu plus  gros, pour ne pas être déçue après lintervention ».

Ce conseil que l’on vous donne, d’avoir de plus gros seinsau cas où, est très répandu.  Mais ce pourrait être un très mauvais conseil. Il n’est pas valable, quand on prend le temps de s’informer et de bien communiquer ce que l’on veut avant la chirurgie.

En effet, il y a aussi des inconvénients certains à avoir des seins de plus en plus volumineux. Ne pensez qu’à Pamela Anderson, une actrice célèbre aux revenus illimités, ayant accès à tout ce qu’elle désire (êtes vous dans cette situation ?) et à tous les problèmes médicaux que sa généreuse poitrine ont engendrés, menant à plusieurs interventions chirurgicales, retraits d’implants, redrapage, etc.

Réfléchissez. Que se soit de gros seins naturels ou de gros seins avec implants, ils exercent un stress sur tous vos tissus, votre peau, votre glande mammaire, votre muscle. Ceux-ci vont éventuellement s’étirer, s’amincir, s’affaiblir, ce qui cause un effet négatif sur l’apparence des vos seins à long terme.  Il faut tenir compte de ce facteur incontournable, l’effet du volume après 5 ou 10 ans. Souvent les gros seins vieillissent moins bien que les moins gros…

Lorsque vous voyez une photo d’une belle grosse augmentation, il est probable que l’intervention est relativement récente. Lorsque vous voyez de moins beaux résultats, le plus souvent, l’augmentation aura été exagérée.

Il faut également savoir que lorsqu’un implant, salin ou autre, doit être remplacé pour une raison ou une autre (une grossesse, un changement de poids, les changements de la ménopause),  le prochain implant devra  sans doute être encore plus gros. Il y a des limites à augmenter et cela devient difficile quand, au départ, on a déjà de très gros seins.

Nous voyons beaucoup de patientes en seconde opinion, qui ont ce problème.

Nous voyons aussi beaucoup de patientes qui ont voulu éviter un redrapage pour corriger des seins trop tombants, en optant plutôt pour une augmentation avec beaucoup plus de volume. Elles sont finalement insatisfaites du résultat.

Nous voulons nous-mêmes éviter de produire une multitude de patientes désolées avec des problèmes créés de nos propres mains.

Nous croyons que volume et la forme des seins que vous recherchez doivent être en harmonie avec votre silhouette. Que vos tissus doivent être respectés, ils doivent pouvoir couvrir l’implant et être capables de tolérer l’ajout de volume.

Nous croyons que nous devons pouvoir vous proposer une gamme de solutions adaptées à votre condition, et non pas vous imposer nos vues ni celles des influences du marché. Un type d’implants  ou un volume de prothèse, ne conviennent pas à tous les seins, à toutes les silhouettes, à toutes les personnalités.

On ne peut le nier, le volume des seins a son importance.

Mais nous croyons que votre principal atout, se situe au dessus de vos épaules…  Il ne faut pas totalement déplacer le point d’intérêt plus bas…

Là aussi, il doit y avoir harmonie.

Dr Jean-Pierre Daigle, chirurgien plastique

Autres articles

L'éternelle sage des implants mammaires IX

14 mai 2019
La FDA américaine (Food and Drug Administration) n'impose pas le retrait du marché des implants texturés.
Lire plus

Projet-pilote en chirurgie: la productivité bondit au privé

23 avril 2019

Les cliniques privées pour désengorger le système public, voilà un autre sujet qui tient ISOMED à coeur!

Vous pourrez voir l’article dans La Presse d’aujourd’hui :

http://plus.lapresse.ca/screens/296f0ae9-5509-405c-9727-dcd71d90d968__7C___0.html?utm_medium=Ulink&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen

Lire plus

L'Éternelle saga des implants mammaires VIII
Mise à jour des informations sur les implants texturés. Le Congrès de Chirurgie Plastique et Esthétique de Toronto

6 avril 2019
Le 5 avril 2019, se tenait le Symposium Annuel de Chirurgie Plastique de Toronto. Un moment que j’attendais afin d’obtenir les données scientifiques les plus récentes sur le fameux Lymphome À Grandes Cellules Associé aux Implants Mammaires et de pouvoir mieux informer mes patientes, et souvent, leurs conjoints, ami(e)s ou famille,  et aussi mieux former mon personnel à répondre aux questions à ce sujet.
Lire plus

Vous désirez une consultation ?

Contactez-nous 

Pour en savoir plus sur l'équipe

Voir l'équipe