Questions fréquentes

Voici une liste des questions fréquentes sur la chirurgie et ISOMED. Pour les questions sur les traitements en particulier, référez-vous à la page en question.

Comment protégez-vous ma sécurité et ma confidentialité ?

En médecine, qualité de soins et sécurité sont indissociables. Notre leitmotiv – Laissez-nous vous faire du bien – implique que nous voulons également vous éviter quelque préjudice que ce soit.

La confidentialité n’est pas le moindre de ces éléments. Il n’y a pas de salles d’attente devant nos téléphonistes, donc aucune oreille indiscrète à proximité. Votre nom ne sera pas appelé à l’interphone devant tous. Nous vérifierons que votre adresse de courriel est sécuritaire. Nos dossiers totalement informatisés sont protégés. Une firme indépendante valide notre sécurité informatique. Chaque détail compte à ce chapitre.

La culture de la sécurité fait partie d’un plan stratégique précis chez Isomed depuis sa création en 2005. Nos façons de faire ont été validées en octobre 2012 alors que nous avons obtenu notre accréditation d’Agrément Canada. Nous sommes le premier Centre de médecine spécialisée (CMS) à l’extérieur de Montréal à avoir obtenu cet agrément et le seul CMS de médecins non participants à la RAMQ à le détenir. Ce processus nous a demandé trois ans d’efforts et nous sommes fiers de pouvoir vous offrir ce niveau de sécurité.

Ai-je besoin d'un accompagnateur ?

Il est important de bien choisir son accompagnateur

Lors de votre intervention, vous devrez vous présenter chez ISOMED avec un accompagnateur. Un accompagnateur c’est :
 
  • Une personne fiable, qui vous connait personnellement, qui est informé de la nature de votre intervention, et pour qui vous serez la priorité. Vous n’êtes pas la priorité de quelqu’un qui doit s’occuper de jeunes enfants… Un chauffeur de taxi ne peut être votre accompagnateur. Un accompagnateur s’occupe de vous après votre arrivée à la maison ou à l’hôtel ou peut être remplacé par une autre personne fiable qui prendra la relève.
  • Une personne qui « n’a pas peur du sang » et qui saura s’occuper de vous si vous avez de la douleur ou que vous vomissiez.
  • Une personne qui a un permis de conduire valide, qui est à l’aise dans la circulation, qui connaît la route du retour et sera en mesure de vous ramener chez vous de façon sécuritaire.
  • Une personne à qui vous pourrez confier vos effets personnels.
  • Une personne qu’on pourra facilement contacter quand le moment sera venu pour vous de quitter la clinique. (téléphone cellulaire ou téléavertisseur)
  • Si vous séjournez à l’hôtel, cette personne passera la nuit avec vous, s’assurera d’avoir en main les numéros de téléphone d’urgence en cas de besoin et vous accompagnera à votre visite du lendemain.
  • Votre accompagnateur doit attendre votre admission avant de quitter la clinique. Veuillez par contre l’aviser qu’il ne pourra pas vous attendre pendant toute la durée de votre chirurgie sur place. Notre personnel le contactera pour lui donner des nouvelles dès votre arrivée à la salle de réveil, puis le contactera une 2e fois lorsqu’il sera le temps de venir vous chercher, aussitôt qu’il sera sécuritaire pour vous de quitter la clinique.


* Si, pour une raison quelconque vous ne pouvez pas respecter l’une de ces consignes, vous devez nous en aviser.
* Une chirurgie étant ce qu’elle est, il est impossible de donner à l’avance l’heure exacte de votre sortie.

Quels conseils me donnez-vous avant une chirurgie ?

SI VOUS CROYEZ ÊTRE ENCEINTE AVISEZ IMMÉDIATEMENT votre chirurgien ou son personnel.
 
  • Jeûne
Cessez toute consommation d’alcool 24 hres avant l’intervention. À compter de MINUIT la veille de votre chirurgie, vous devez être à jeun de tout aliment solide ou semi-liquide. Rien ne doit solliciter le mécanisme de digestion.
Vous pouvez boire jusqu’à 4 heures avant la chirurgie les liquides suivants :
  • de l’eau
  • du café noir seulement, sans lait, le sucre est permis
  • du jus de fruit totalement clair (ex. jus de pomme, pas de jus d’orange)
Les 2 heures qui précèdent l’heure de l’intervention, vous ne devez plus rien consommer, ni eau, ni gomme, ni cigarette. RIEN DU TOUT.
 
  • Soins de la peau
Aucune application de crème, lotion ou parfum ne doit être faite sur le corps le jour de la chirurgie. Elles interfèrent avec la désinfection de la peau et avec le dessin du plan chirurgical.
 
  • Bijoux
Tous vos bijoux ou piercing doivent être laissés à la maison, ils peuvent être responsables de brûlures en causant une fausse mise à la terre (ground) et ils ne peuvent être perdus si vous ne les emmenez pas.
 
  • Médicaments
2 semaines avant la chirurgie vous devez cesser tout médicament « naturel ».

Si vous prenez des médicaments à la maison, vous devez les apporter, bien identifiés, le jour de la chirurgie ET LES PRENDRE comme à l’habitude à l’heure prévue le matin, avec un peu d’eau, SAUF SI NOTRE PERSONNEL VOUS DIT LE CONTRAIRE.

Les médicaments dont la prise est souvent modifiée sont :
  • Le Coumadin, et autres médicaments affectant la coagulation du sang (Aspirine, Plavix, Aggrenox etc)
  • Les médicaments pour le diabète (Insuline, metformine, Glucophage, Diabeta)
  • Les médicaments qui font uriner (Lasix, Diazide, hydrochlorotiazide etc)

Pour toutes autres informations ou en cas de doute n’hésitez surtout pas à nous joindre au 450-650-0165, Il nous fera plaisir de vous assister!

Quelles sont les complications générales post-opératoire qui peuvent apparaître ?

TOUTES les interventions chirurgicales ont des risques de complications. Ces risques ont été évalués lors de votre entrevue préopératoire et ont été discutés avec vous. Des mises en gardes vous ont été données face à ceux qui sont les plus importants dans votre cas. Les mesures qui seront prises pour les réduire au minimum ont été discuté avec vous.

La majorité des complications graves sont communes à tous les types d’opération. Il s’agit de saignements (hématomes), d’ouverture de plaies, d’infections, ou de complications à distance comme les phlébites ou les embolies pulmonaires.
 
  • Les saignements ou hématomes …
surviennent dans 1% des cas et arrivent habituellement dans les heures qui suivent l’intervention. Ils demandent souvent une intervention immédiate et un retour en salle d’opération. Dans la majorité des cas, ces saignements sont dépistés avant votre départ de la clinique. Très rarement, il surviennent après le départ. À ce moment, les signes les plus probables d’un hématome sont : une augmentation importante du volume du site opéré, une sensation de tension ou une augmentation anormale de la douleur qui ne peut s’expliquer par la disparition du bloc anesthésique. La présence de sang dans un pansement a rarement une signification valable sauf si elle est massive.
 
  • Les infections …
surviennent dans moins de 0.5% des cas. Elles apparaissent en général vers le 4e jour et se caractérisent par de la douleur et souvent de la rougeur. Les véritables ouvertures de plaies (déhiscences) sont rares et doivent être rapportées si elles sont suspectées. Elles se caractérisent par un suintement important et continu de la plaie.
 
  • Les phlébites …
( 1 cas sur 1000 cas majeurs) sont des complications graves qui peuvent mener à une embolie pulmonaire, et une embolie pulmonaire (1 cas sur 10 000) peut même mener à la mort ! Elles sont rares, mais il faut les dépister le plus tôt possible. Les phlébites se caractérisent le plus souvent par une douleur au mollet et une enflure d’une cheville, mais les signes sont souvent discrets. Les phlébites surviennent en général en rapport avec une période d’immobilisation de plusieurs heures. Une immobilisation inutile peut contribuer à les produire. La mobilisation précoce est donc importante.
 
  • Une embolie pulmonaire …
est caractérisée par une douleur thoracique subite et inhabituelle souvent accompagnée d’une sensation d’essoufflement. Les autres complications … sont reliées à l’usage des médicaments, mais ont moins de conséquences : nausées, vomissements, vertiges. Elles sont transitoires et régressent avec la diminution de la consommation des médicaments.

Leur prévention est un objectif prioritaire chez ISOMED et heureusement nous parvenons à les garder à un niveau très bas.
  • Saignements < 1/300; Infection <1/1000;
  • ouverture de plaie <1/500;
  • thrombophlébite et embolie pulmonaire: 0 depuis 2005.
Mais ces résultats demandent une gestion serrée de tout le processus de prise en charge des patientes, de la prise du premier rendez-vous de consultation jusqu'à la dernière visite de suivi. 

TOUTES NOS CONSIGNES N’ONT QU’UN SEUL BUT : réduire le risque de complications. Les documents qui vous ont été remis à lire, font partie des nombreuses mesures prises pour les éviter. Mais malgré toutes ces précautions, les complications sont encore possibles. Leur existence est indissociable de tout geste chirurgical.

Finalement, si vous présentez une complication ou si vous en soupçonnez une: notre engagement est que nous prendrons soin de vous!

Qu'est-ce que la sédation-analgésie ?

La sédation-analgésie se fait avec les mêmes éléments de surveillance, dans le même environnement que l'anesthésie générale.

Elle permet de vous rendre confortable avant et pendant que nous procédons à l'anesthésie locale. Elle permet d'éviter l'anesthésie générale qui implique une intubation et une ventilation mécanique.

Elle permet au chirurgien de mieux évaluer son geste pendant l'intervention alors qu'un tube respiratoire ne maintient pas votre bouche entrouverte, comme pendant une anesthésie générale.

Il vous est possible de changer légèrement de position, de nous parler, mais vous ne pouvez-rien voir de ce que nous faisons. La sédation peut être ajustée à tout moment selon vos besoins.

Documents à télécharger

Téléchargez nos documents pour vous informer et vous préparer aux interventions d’ISOMED. Tous ces documents ont été créés à l’intention de nos patients. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions. Vous pouvez aussi consulter notre FAQ – peut être les réponses à vos questions s’y trouvent-elles?


Documents chirurgie en général

Documents chirurgie du visage

Documents chirurgie mammaire

Documents chirurgie de la main

Documents chirurgie silhouette et de la peau