Retour aux articles

Ah ces vilaines cliniques privées d’esthétique!

22 janvier 2021
Salle d'opération avec UV

Ah ces vilaines cliniques privées d’esthétique!

ISOMED!  Un centre de médecine et de chirurgie ambulatoires… Un CMS de médecins non-participants, détenteur d’un permis du Ministère de la Santé, d’un agrément du Conseil Québécois d’Agrément.

J’y travaille comme chirurgien plastique. J’en suis aussi le directeur médical.

Je consulte, à distance, mon agenda :

2 consultations esthétiques. Des paupières. J’ai demandé à mon personnel que les consultations pour des interventions esthétiques plus lourdes soient très sélectives, ad nouvel ordre.

ET, 9 consultations « fonctionnelles ». Des cancers de la peau dépassés en attente depuis trop longtemps et qui auront maintenant besoin de reconstruction; des patients souffrants, avec des mains engourdies par exemple, qu’ils ne peuvent plus endurer. Ils pleurent au téléphone pour avoir un rendez-vous.

D’où viennent-ils, ces gens que je verrai demain? Tel quel, dans l’ordre des rendez-vous, voici : Ste-Thérèse, Bois-des-Filions, Ste-Julie, Ste-Julie, Chambly, Beloeil, St-Jérôme, Drummondville, Québec. Dans tous ces coins du Québec, il semble qu’ils ne parviennent pas à être évalués pour leur condition et ils viennent chez ISOMED.

Tous ces gens paient pourtant pour me voir. Tous ces gens paieront aussi pour être opérés. Pourtant tous ces gens ont également payé des impôts toute leur vie active. 

Ces gens sont-ils riches?  NON, NON, ET encore NON!

Mais leur condition médicale fait en sorte qu’ils n’ont plus de qualité de vie. Ils n’ont pas accès aux soins requis. Ils trouvent les sous.

Cette situation ne date pas du COVID, elle existait bien avant. Mais, là, c’est pire. Et les patients sont plus malades, leur condition est plus avancée, les résultats de l’intervention chirurgicale pourraient être différents.

Ces gens que je verrai demain, pourront pour la majorité être opérés la même semaine dans un centre chirurgical sécuritaire, ISOMED.

Mes collègues du réseau, en chirurgie plastique de reconstruction, sont formés pour faire les mêmes interventions. Quand on leur fournit un accès suffisant à une salle d’opération. Ce n’est pas le cas. Leurs listes d’attente sont éternelles.

Et ISOMED offre ses installations depuis des mois au réseau, à ces chirurgiens et à d’autres, sans succès. Mais ça c’est une autre histoire…

Dr Jean-Pierre Daigle, 
Chirurgien plastique

Autres articles

Pandémie, Public et Privé.
L’expérience d’ISOMED, et des autres…

24 janvier 2021

Depuis plus d’un an, ISOMED offre son aide au réseau de la santé, en tenant compte de la pertinence et de la qualité de ses installations. 

Durant cette période de pandémie, après des mois de discussion, nous n’arrivons toujours pas à conclure une entente avec les gestionnaires du réseau.

Pourtant des travailleurs de la santé des hôpitaux Charles-Le Moyne et du Haut-Richelieu, des chirurgiens chefs, des chirurgiens généraux, des infirmières, des anesthésistes, sont venus visiter nos installations et en ont tout simplement été emballés.

« Vous aurez des nouvelles demain de nos gestionnaires, ou après-demain », nous ont-ils assuré! « Nous voulons débuter au plus tôt ».

Leur enthousiasme ne semble pas avoir eu plus de succès que le nôtre auprès des décideurs.

Les obstacles administratifs semblent insurmontables. Que dire de la piètre qualité des communications avec les représentants des CISSS. Le silence, les délais, les remises de rencontre, semblent être leur meilleur argument.

Lire plus

Les laissés-pour-compte de la covid-19

23 janvier 2021
 

Cette patiente de 58 ans avait une petite lésion minuscule sur le côté du nez il y a un an et demi. Pas très visible !

Un cancer de la peau alors prouvé par une biopsie. On lui dit qu’il faut qu’on l’enlève… Puis l’attente. 

La petite lésion est devenue plus grosse lorsqu’elle nous consulte, un an et demi plus tard!  C’est surtout mal placé…

Mais, une image vaut 1000 mots, dit-on. Alors, avec l’autorisation de la patiente, voici son évolution:

Lire plus

Vous désirez une consultation ?

Contactez-nous 

Pour en savoir plus sur l'équipe

Voir l'équipe