Retour aux articles

 

L’ÉTERNELLE SAGA DES IMPLANTS MAMMAIRES II.
COMMENT SAVOIR À QUEL SEIN SE VOUER.

21 janvier 2019

Les implants mammaires ont fait l’objet de controverses à répétition depuis qu’ils existent, tant au niveau de leur raison d’être que de leur sécurité. Ils ne sont pas les seuls impliqués dans de tels débats.

La fluorisation  de l’eau, débutée il y a plus de 20 ans,  a été accusée de plusieurs maux, même d’être utilisée pour contrôler l’état d’esprit des populations… Il y a actuellement des rappels sur un grand nombre de pace-makers défectueux, de prothèses de hanches, etc…  Rares sont les divers types d’implants qui ne sont pas sous investigation.

https://lactualite.com/sante-et-science/2013/04/23/fluoration-de-leau-leternel-debat/

http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2007/14463a-fra.php

http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2012/14120a-fra.php

 

Depuis le reportage de la série « Enquête » de Radio-Canada , intitulé « Implants mammaires : Danger sous la peau! »  j’ai reçu plusieurs appels de patientes inquiètes de leur devenir.

https://ici.radio-canada.ca/tele/enquete/site/segments/reportage/93223/implants-mammaires-sante-canada-femmes-maladies-silicone-seins-chirurgie-femme-maladie

 

Ces patientes (pas toujours les miennes)  sont porteuses d’implants mammaires de divers types et sont  alarmées  par les reportages  des  « journalistes d’enquête », des journaux, de forum sur l’internet.

Ce qui distingue l’actuelle crise de celles qui ont précédées, c’est d’abord et avant tout l’impact des médias sociaux, la rapidité de l’internet, à distribuer vérités et demi-vérités.  Aujourd’hui, plusieurs peuvent estimer que l’information donnée dans un forum de patientes est plus crédible et sérieuse que sous tout autre forme.

En tant que médecin, je ne peux fonctionner de cette façon. Et honnêtement, toutes les patientes à qui j’indique cela,  admettent qu’elles sont d’accord avec moi. C’est pour cela qu’elles m’appellent.

Je peux cependant moi aussi utiliser les nouvelles technologies dans mon propre travail, et toucher moi aussi rapidement beaucoup de patientes.

Dans un premier temps, j’ai écris un court article sur le blogue de mon site internet, afin de donner une ligne de conduite et de rassurer les patientes (voir plus bas ou à :  http://www.isomed.ca/léternelle-saga-des-implants-mammaires-.html.

Dans un deuxième temps, j’ai joint personnellement TOUTES  les patientes qui m’ont appelé. Question de répondre le plus tôt possible aux plus inquiètes, et aussi de tâter le pouls. Qu’est-ce qui inquiète surtout les patientes? La maladie des implants? Le lymphome possible? La durée de vie des implants? Ce qui advient si on les enlève?.... Comment vont-elles? Combien sont-elles inquiètes? Présentent-elles des symptômes ou des signes inquiétants? Par où commencer,  si je devais écrire  davantage de Questions-Réponses sur mon site.

Je vous transmet tout de suite les premières observations qui proviennent de cette courte série d’appels.  Elles proviennent des discussions téléphoniques de 20 à 30 minutes  que j’ai obtenues  avec les  52 premières patientes .

Elles vont toutes bien, voire très bien et je suis agréablement réjoui de l’évolution des patients qui ont des implants texturés depuis plus de 10 ans. Elles sont satisfaites de leurs seins et leur résultat s’est maintenu. Elles ne sont pas très inquiètes, ce que j’ai tendance à attribuer à tout ce temps passé avec elles par mon équipe à les informer avant de les opérer. Je verrai en consultation deux de ces patientes ou tout autre qui le demandera pour mieux répondre à leurs questions et les examiner.

Mais toutes ont besoin davantage d’information, de lignes de conduite générales, face à leur situation de porteuses d’implants mammaires.

Je me suis donc compromis face à elles à les inscrire à un mailing d’information et à ajouter davantage d’information sur mon site.

Je m’y mets donc progressivement dans les articles qui suivent !

 

Dr Jean-Pierre Daigle, FRCS(C), Chirurgien Plastique

 

 

Autres articles

Pandémie, Public et Privé.
L’expérience d’ISOMED, et des autres…

24 janvier 2021

Depuis plus d’un an, ISOMED offre son aide au réseau de la santé, en tenant compte de la pertinence et de la qualité de ses installations. 

Durant cette période de pandémie, après des mois de discussion, nous n’arrivons toujours pas à conclure une entente avec les gestionnaires du réseau.

Pourtant des travailleurs de la santé des hôpitaux Charles-Le Moyne et du Haut-Richelieu, des chirurgiens chefs, des chirurgiens généraux, des infirmières, des anesthésistes, sont venus visiter nos installations et en ont tout simplement été emballés.

« Vous aurez des nouvelles demain de nos gestionnaires, ou après-demain », nous ont-ils assuré! « Nous voulons débuter au plus tôt ».

Leur enthousiasme ne semble pas avoir eu plus de succès que le nôtre auprès des décideurs.

Les obstacles administratifs semblent insurmontables. Que dire de la piètre qualité des communications avec les représentants des CISSS. Le silence, les délais, les remises de rencontre, semblent être leur meilleur argument.

Lire plus

Les laissés-pour-compte de la covid-19

23 janvier 2021
 

Cette patiente de 58 ans avait une petite lésion minuscule sur le côté du nez il y a un an et demi. Pas très visible !

Un cancer de la peau alors prouvé par une biopsie. On lui dit qu’il faut qu’on l’enlève… Puis l’attente. 

La petite lésion est devenue plus grosse lorsqu’elle nous consulte, un an et demi plus tard!  C’est surtout mal placé…

Mais, une image vaut 1000 mots, dit-on. Alors, avec l’autorisation de la patiente, voici son évolution:

Lire plus

Ah ces vilaines cliniques privées d’esthétique!

22 janvier 2021

Ah ces vilaines cliniques privées d’esthétique!

Lire plus

Vous désirez une consultation ?

Contactez-nous 

Pour en savoir plus sur l'équipe

Voir l'équipe